Navigation – Plan du site

19 | 2012
Rituels, territoires et pouvoirs dans les marges sino-indiennes

Sous la direction de Grégoire Schlemmer
Couverture-Moussons-19
Informations sur cette image
198 pages
ISBN 978-2-85399-823-9

Faisant suite à l’idée de Paul Mus de l’existence d’une « religion cadastrale » constitutive de l’organisation socioreligieuse du « socle asien », ce volume propose une approche comparative des rituels liés à la prospérité du territoire des populations vivant en marge des mondes chinois, indien et sud-est asiatique, ce que nous appelons ici les « marges sino-indiennes ». Il rassemble des études ethnographiques inédites menées dans différents pays (Népal, Inde, Chine, Thaïlande, Laos), qui éclairent les spécificités de chaque configuration locale tout en révélant une logique globale, liée aux enjeux que ces rituels révèlent. En légitimant l’occupation d’un territoire et en favorisant sa fertilité, ces rituels sont en effet le lieu de cristallisation de nombreux enjeux imbriqués qui impliquent tout à la fois les rapports au territoire, les sources de la subsistance, mais aussi les formes d’appartenance et l’exercice du pouvoir, au sein de ces groupes comme dans leurs relations avec leurs voisins. Ces rites liés au territoire, expression du local, ne seraient pas à percevoir comme des résidus d’un ancien état de culture resté à l’écart des civilisations, mais comme le résultat de processus qui se construisent dans l’interaction – à la fois entre groupes et avec les centres de pouvoir régionaux – processus d’interactions qui, sur le long terme, ont contribué à façonner le fond de culture commun de ces régions périphériques de l’Asie.