Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Cambodian and their Doctors, a Medical Anthropology of Colonial and Post-Colonial Cambodia, Jan Ovesen & Ing-Britt Trankell

Presses de NIAS, Monographie 117, 2010, 301 p.
Didier Bertrand
p. 182-183
Référence(s) :

Jan Ovesen & Ing-Britt Trankell, Cambodian and their doctors, a Medical Anthropology of Colonial and Post-Colonial Cambodia, Presses de NIAS, Monographie 117, 2010, 301 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage, écrit par Jan Ovesen et Ing-Britt Trankell (professeurs associés d’anthropologie à l’université d’Uppsala) engagés dans l’étude de la société cambodgienne depuis 1995, offre une synthèse unique d’anthropologie historique et d’ethnographie contemporaine sur le système de soins de santé cambodgien de la colonisation française à nos jours. Les auteurs décrivent la tension dans le Cambodge moderne entre la tradition médicale occidentale introduite par les colonisateurs français et les pratiques indigènes de soins de santé inscrites dans la cosmologie et la spiritualité cambodgienne.

2L’ouvrage est rigoureusement documenté, basé sur des sources historiques, des récits et des observations. Il est riche en détails ethnographiques issus d’un terrain anthropologique contemporain et de l’analyse d’archives coloniales.

3Les auteurs retracent l’interaction entre le modèle biomédical et les pratiques et représentations traditionnelles, de la période coloniale française puis à travers les bouleversements politiques des années 1970 jusqu’à nos jours. Les témoignages et faits étudiés rapportent des éléments inédits sur les paradoxes médicaux durant la révolution khmère rouge ainsi que l’impact des politiques économiques néolibérales mises en œuvre rapidement ces derniers temps sur la santé publique et le bien-être qui sont illustrés par des témoignages, des biographies et des observations de terrain.

4Les idées, les pratiques et les institutions relatives à la santé et à la maladie sont comme un prisme à travers lequel les anthropologues analysent les faits sociaux en général. Certains chapitres sont plus purement ethno-historiques alors que d’autres consacrés à la lèpre et aux sages-femmes ou accoucheuses traditionnelles tentent une analyse thématique dans la société cambodgienne coloniale et postcoloniale. L’argument est très pertinent, il pointe l’impact de forces extérieures sur l’établissement et les réformes du système de santé national au risque de perdre la spécificité du système indigène khmer inscrit dans une cosmologie et une spiritualité qui ont finalement su s’accommoder des théories biomédicales en les intégrant parfois. Plus ou moins dépendants de l’un ou l’autre des deux systèmes traditionnel ou biomédical, les Cambodgiens cherchent un traitement médical efficace dans le pluralisme médical dominant du Cambodge d’aujourd’hui.

5Agréable à lire, cet ensemble de textes, qui mêlent des sources diverses et riches, se présente un peu comme une compilation, il aurait toutefois bénéficié d’un apport plus en profondeur sur les représentations de la maladie et des soins dans une perspective globale d’anthropologie de la maladie et de la santé qui aurait mieux cadré l’ouvrage et aurait pu lui donner une trame transversale.

6Outre les informations originales qu’elle apporte, cette compilation bien agencée, fertile mais sans prétentions théoriques, représente aussi un exercice réussi d’essai ethno-socio-historique de référence pour ceux qui s’intéressent à l’Asie du Sud-Est et une ressource intéressante pour les planificateurs du développement et les organisations humanitaires intervenant dans les domaines médicaux et connexes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Didier Bertrand, « Cambodian and their Doctors, a Medical Anthropology of Colonial and Post-Colonial Cambodia, Jan Ovesen & Ing-Britt Trankell », Moussons, 19 | 2012, 182-183.

Référence électronique

Didier Bertrand, « Cambodian and their Doctors, a Medical Anthropology of Colonial and Post-Colonial Cambodia, Jan Ovesen & Ing-Britt Trankell », Moussons [En ligne], 19 | 2012, mis en ligne le 18 septembre 2012, consulté le 21 juillet 2017. URL : http://moussons.revues.org/1326

Haut de page

Auteur

Didier Bertrand

Docteur en psychologie culturelle, ethnopsychologue, chercheur correspondant IrAsia, CNRS au Laos.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Moussons sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page